Specialiste video surveillance, camera surveillance
_

Nos produits

Nos Marques

Frais de port et information livraison

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

logo paiement par paypal

La caméra de vidéosurveillance numérique idéale

Les micros espions, allo j’écoute Le traitement des images

Le 07 février 2018

Même si les caméras de vidéosurveillance d'intérieur ont tendance à se démocratiser, avec notamment pour objectif la sécurité des tout-petits, celles que l'on positionne à l'extérieur sont de loin les modèles les plus demandés.

Même si les caméras de vidéosurveillance d'intérieur ont tendance à se démocratiser, avec notamment pour objectif la sécurité des tout-petits, celles que l'on positionne à l'extérieur sont de loin les modèles les plus demandés. On les utilise pour surveiller des biens et des personnes. Elles peuvent aussi servir à contrôler des processus de fabrication ou des activités en cours dans le monde de l'entreprise et de l'industrie. Les modèles que l'on trouve sur le marché sont très nombreux, mais existe-t-il une caméra de vidéosurveillance idéale ? Celle qui satisferait tous les besoins de vidéosurveillance en extérieur. En fait plusieurs paramètres sont à considérer selon le contexte d'utilisation. Ils sont à pondérer dans ce sens.

La qualité de l'acquisition

La définition et la résolution d'une caméra de vidéosurveillance est définie par trois paramètres tout aussi importants les uns que les autres. Tout d'abord la taille de l'image est prépondérante. Plus elle est grande plus on pourra observer des détails, particulièrement en utilisant un zoom. Celui-ci peut-être mécanique comme sur une caméra normale ou exécuté par une fonction d'un logiciel. Dans le deuxième cas la résolution de l'image, sa largeur fois sa longueur mesurée en points ou pixels, déterminera le facteur de zoom maximum que l'on pourra utiliser sans distorsion. La norme actuelle serait plutôt celle des caméras qui adoptent une résolution HD, soit 1080 points d'écran en largeur.

La couleur est tout aussi importante. Il n'y a pas de vraie caméra noir et blanc, on parle plutôt d'images en niveau de gris. Comme pour un ordinateur plus le nombre de bits d'informations dédiés à la couleur est élevé, plus le nombre de couleurs est élevé. Par exemple 8 bits d'information de couleur autorisent le codage de 256 couleurs. Les caméras actuelles utilisent plutôt 16 bits soit 2 puissance 16 couleurs et c'est bien suffisant. La luminosité est importante surtout la nuit. Elle peut aussi être réglée par une fonction logicielle mais il est préférable d'avoir une caméra équipée de LEDS infrarouges pour avoir de bonnes images nocturnes.

La qualité de l'acquisition dépend aussi de la vitesse d'acquisition. Plus celle-ci est rapide plus les images sont définies, sans flou, et les mouvements fluides. De nos jours il n'est pas rare de bénéficier de vitesses de captation d'image supérieures ou égales à 30 images par seconde. Avec une qualité HD c'est une configuration plus que satisfaisante. On peut avoir besoin de plus hauts débits dans le cadre d'une utilisation en entreprise afin de surveiller des processus en temps réel.

La technologie de diffusion

Une fois l'image captée elle doit être diffusée vers un moniteur de contrôle, vers un système d'enregistrement voir vers les deux à la fois. C'est souvent ce dernier cas qui fait école. La plupart des caméras, qu'elles soient anciennes et analogiques ou plus récentes souvent numériques utilisent en général un câble pour retransmettre leurs images. On peut malheureusement les sectionner. Il existe bien des caméras qui utilisent les ondes radios pour la transmission mais elles ont tendance à se raréfier à cause de leur coûts et des récentes avancées technologiques.

De plus en plus les caméras de vidéosurveillance sont numériques et elles profitent donc de tous les avantages procurés par leur format. Elles ont notamment recours au wifi pour acheminer les images qu'elles captent. Une caméra numérique n'est ni plus ni moins qu'un petit ordinateur spécialisé dans l'acquisition et le traitement d'image. Tous les ordinateurs peuvent se mettre en réseau, la caméra de vidéosurveillance aussi.

La transmission des données sans fil a fait un grand pas technologique en avant avec l'invention du wifi. Finis les câbles que l'on peut couper et les fiches compliquées à monter et à installer. Un simple module wifi implanté dans la caméra lui permet de diffuser des images vers un routeur ou un autre appareil comme un smartphone. Pour certains modèles le wifi est bidirectionnel, on peut envoyer des ordres à la caméra, comme de zoomer par exemple. Les images transmises par la caméra sont accessibles depuis tout autre appareil équipé d'un module wifi.

Lorsque le flux d'images est dirigé vers un routeur on bénéficie de bien plus d'options. Les images pourront être partagées par plusieurs ordinateurs, stockées sur des supports informatiques et même envoyées à l'autre bout du monde. Ce petit prodige technique s'accomplit grâce à la connexion internet. Un programme adapté récupère les images en provenance du routeur et les diffuse vers des destinataires autorisés.

La capacité de stockage

Que l'on ait relié sa caméra de vidéosurveillance par fil ou par wifi à un dispositif de stockage le principe est le même. Par fil cela va plus vite que par le wifi parce que ce que l'on appelle la bande passante, la taille du tuyau par lequel passent les images, est plus grande. Le wifi suffit cependant à assurer une diffusion et un stockage en temps réel très satisfaisant. Certains systèmes proposent d'ailleurs de ne stocker que quelques images par seconde afin d'économiser de l'espace disque.

Mais ce n'est pas un vrai problème. Avec l'évolution des méthodes de compression des information, le MP4 par exemple, et la chute du prix des disques, le stockage des images de vidéosurveillance n'est plus un défi. D'autant que de nombreux systèmes proposent de stocker les images sur le cloud, des serveurs informatiques reliés à internet, ce qui rend les capacités de stockage théoriquement infinies.

L'alimentation en énergie

Pour fonctionner votre caméra de vidéosurveillance à évidemment besoin de courant électrique. Là encore les progrès ont été grands ces dernières années. On n'a plus besoin de tirer un câble d'alimentation, qui peut être sectionné, pour faire fonctionner la caméra. On n'a qu'à changer la batterie toutes les 24 heures ou plus, et cela risque encore de s'améliorer. La nouvelle tendance serait plutôt d'utiliser des panneaux solaires de petite taille qui alimentent la caméra. C'est désormais tout à fait possible, des modèles peu chers existent déjà.

En résumé

La caméra de vidéosurveillance idéale est celle qui fonctionne en permanence, qui ne nécessite pas de tirer des câbles de diffusion et d'alimentation que l'on peut couper. Sa définition d'image doit être assez bonne pour effectuer de bons zooms et  bien fonctionner même de nuit. Les images devraient pouvoir être stockées sans se soucier de la capacité des supports. Ce serait donc une caméra de vidéosurveillance HD, reliée par wifi à un routeur proche. Elle diffuserait ses images à des utilisateurs autorisés sur le réseau, stockerait ses informations sur le cloud et serait alimentée par panneaux solaires. Sa propre sécurité serait assurée et les images captées ne pourraient être effacées sans votre consentement. Ajoutez-lui la détection de mouvement et la reconnaissance faciale, deux techniques très au point, et vous obtiendrez la caméra de vidéosurveillance dont rêve chaque amateur et chaque professionnel de la sécurité.

mon panier

0  article

0,00 €

Valider mon panier
mot de passe oublié

informations

DERNIERE MISE A JOUR LE

lun. 19 février 2018 à 10:44

nos partenaires

 

logo paiement carte bleu

 

 

Logo expédition dhl
 
 
 assistance clientAssistance client
 
 
 
Notre chaine youtube